31 mai 2016

Rester bloqué à la frontière Pérou-Bolivie | Check !

Passage de la frontière Pérou-Bolivie

J’écris ce post encore à chaud, pour être sûre de n’oublier aucun détail afin que notre expérience puisse être utile à d’autres. C’est à la frontière Pérou-Bolivie, entre Puno (Pérou) et Copacabana (Bolivie), que nous avons eu un petit souci. Je vous raconte ça.

Les papiers obligatoire pour passer la frontière Pérou-Bolivie

Papiers nécessaires pour passer la frontière Pérou-BolivieC’est arrivé au terminal terrestre (terminal de bus) de Puno au Pérou que tout commence. Avant même de monter dans le bus, le chauffeur nous demande (comme d’habitude) nos passeports. Mais cette fois-ci vu que l’on passe une frontière. Il faut donc remplir deux-trois papiers.

Il y a le formulaire de déclaration, qui sert à déclarer des objets de valeur ou une somme importante de liquide (vous savez c’est celui qui sert à dire « rien à déclarer »). Et le formulaire d’immigration, qui lui sert à prévenir les autorités de votre arrivée dans le pays. Ce dernier est d’ailleurs à conserver durant tout votre séjour. Il doit être présenté aussi à la sortie du pays (sous peine d’amende).

Le passage plus ou moins obligatoire au bureau de change

C’est là que le cirque commence. Après avoir ramassé le second exemplaire du formulaire de déclaration, cinq minutes avant la frontière Pérou-Bolivie, le chauffeur nous invite à descendre du bus. En effet, nous avons stoppé devant un bureau de change pour récupérer des Bolivianos (monnaie bolivienne). Il nous dit qu’il faut payer une taxe à Copacabana de 2 Bolivianos, c’est pour cela qu’il faut changer nos derniers Nuevo Soles (monnaie péruvienne).

Mouais… Nous ne sommes pas vraiment convaincus… La dame de l’hôtel à Puno nous a bien dit qu’il n’y avait aucune taxe à payer et notre guide du routard dit la même chose. Ça sent l’entourloupe ! Mais on ne veut pas de soucis, pour 2 Bolivianos (soit 26 centimes d’euros), on ne va pas chipoter… On change nos derniers soles (10 NS) et on reprend le bus.

L’arrivée à la frontière Pérou-Bolivie

Passage de la frontière Pérou-Bolivie à pied
Là, c’est pareil tout le monde doit descendre du bus. La frontière se passe à pied.

Le passage au bureau d’immigration du Pérou

Puis, le bus stoppe juste en face du bureau d’immigration. Nous passons les uns après les autres au guichet pour donner le formulaire d’immigration du Pérou (reçu au début du séjour) et faire tamponner notre passeport pour valider notre droit de sortie du territoire. Keuvin passe sans soucis, mais quand le tour de Ninon arrive ce n’est plus aussi simple. Le monsieur de l’accueil dit qu’elle a dépassé la durée autorisée.

Nous sommes arrivés en même temps et nous n’avons pas le droit de