L’ ESTA, qu’est-ce que c’est ? | Les choses ? savoir

Afin d’écarter toutes menaces visant les Etats-Unis, le gouvernement a décidé de renforcer la sécurité de son territoire. C’est dans cette perspective qu’il a mis en place le programme d’exemption de visa. Les ressortissants de certains pays ont ainsi la possibilité d’utiliser le formulaire l’ ESTA.

Qu’est-ce que l’ ESTA ?

L’ ESTA est l’abréviation d’Electronic System for Travel Autorization. Il s’agit d’une autorisation de voyage électronique dont la demande se fait en ligne. Elle est valable pendant deux ans pour des séjours de 90 jours maximum. De nombreuses mesures ont été prises par la suite pour améliorer le système et prévenir ses points faibles.

Sa mise en place simplifie le processus de demande d’autorisation de voyage pour ceux qui se rendent aux Etats-Unis. Il suffit en effet, de remplir un formulaire en ligne, sur le site officiel créé par le service de la sécurité intérieure. Le voyageur doit indiquer des informations personnelles sur son compte. Il doit s’assurer que ces dernières sont exactes puisque les agents effectuent différentes recherches pour le traitement de chaque demande.

Une faute de frappe peut être à l’origine d’un refus de l’ ESTA.

Ce programme d’exemption de visa existe depuis le 12 janvier 2009. Il permet ainsi de mieux contrôler les allées et venues de toutes les personnes qui passent la frontière américaine, que ce soit par voie maritime ou voie aérienne.

Qui sont les bénéficiaires de l’ ESTA ?

Les autorisations ESTA
De nombreuses conditions sont associées au programme d’exemption de visa, 38 pays les ont acceptées. Le traitement de chaque demande se fait rapidement, si bien qu’il soit possible de faire une demande seulement 72h avant sa date de départ. Toutefois, il est préférable de s’en charger des semaines à l’avance. Le formulaire est valable pendant deux ans après sa date de délivrance, sauf si le passeport est renouvelé entre temps. Le passeport doit être biométrique ou électronique.

Les séjours ne doivent pas dépasser les 90 jours, que ce soit dans un cadre personnel ou professionnel. Les personnes qui ne font que transiter sur le sol américain sont également tenues d’avoir une autorisation électronique, même si l’escale ne dure que quelques heures.

Quelles sont les nouvelles mesures ?

Mise à jour des lois concernant l' ESTA
Depuis 2009, de nombreuses modifications ont été apportées au programme d’exemption de visa. Ces nouvelles mesures tendent à mieux protéger le pays contre les éventuelles menaces extérieures et à renforcer la sécurité du pays.

La loi de 2015 interdit la validation d’un ESTA aux voyageurs qui ont séjourné en Iraq, Iran, Somalie, Libye, Syrie, Soudan et Yémen à partir du 01 mars 2011. Ces derniers sont obligés de demander un visa classique auprès de l’ambassade des Etats-Unis. Cette loi s’applique également aux personnes ayant une double nationalité dans ces pays.

Depuis décembre 2016, les demandeurs d’ ESTA sont invités à communiquer leurs comptes personnels sur les réseaux sociaux. Cette information est facultative, mais les voyageurs préfèrent s’y conformer pour éviter les interrogatoires à leur arrivée aux Etats-Unis. Plus de treize réseaux sociaux sont concernés par cette mesure dont Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest ou encore Google+.

La loi a été modifiée récemment par le nouveau président des Etats-Unis, Donald Trump. Il a interdit aux ressortissants de ces sept pays (nommés plus haut) de se rendre aux Etats-Unis. Une mesure qui est appliquée à la lettre, malgré la polémique qu’elle soulève.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge