3 avril 2016

Passer au-dessous du niveau de la mer à Death Valley | à -86 m !

Visiter Death Valley

Nous quittons le froid et la neige de Giant Sequoia Park pour le soleil et la sécheresse de Death Valley ! À seulement une centaine de kilomètres l’un de l’autre et pourtant si différents : l’un, logé à plus de 500 m d’altitude, arbore une végétation des plus verdoyantes pendant que l’autre se dessèche doucement à plus de 80 m en dessous du niveau de la mer !

En limitant les recherches sur une destination avant le départ, on rend nos découvertes encore plus surprenantes !

Panamint ValleyNous arrivons au parc par la 178 via Trona, une route de plus de 70 km qui traverse toute la vallée de Panamint. Dans ce vaste paysage, cette ligne droite paraît interminable : les montagnes nous suivent mais ne nous quittent jamais, quant à l’horizon, il semble presque s’éloigner ! Enfin, nous arrivons à une intersection, le parc se trouve à droite, il nous reste à franchir un dernier col et nous y sommes !

Nous rejoignons Stovepipe Wells Village pour recueillir des infos sur le parc : pas de chance, il est trop tard (17h30), le Ranger Station est fermé ! Nous partons alors visiter un peu les alentours et à quelques miles de là, nous nous retrouvons face à une large étendue de sable : « Ahah, les joies de l’improvisation ! ».

La visite du Parc

Se brûler les pieds à Mesquite Flat Sand Dunes

Les dunes de la Vallée de la Mort
Ni une ni deux, nous partons à la rencontre de cet étrange paysage vallonné. Il est 18h, le soleil tombe lentement et la lumière qui rase les dunes est magnifique. Nous abandonnons nos chaussures pour glisser nos pieds dans le sable encore chaud : le panorama est imprenable ! Mais après l’admiration vient la folie, on saute, on court, on joue, etc… de vrais enfants : « le sable c’est génial ! ». Une fois nos esprits retrouvés, nous avançons dans les dunes. Après une petite demi-heure de marche dans le sable, le soleil se s’apprête à se coucher, il est temps pour nous de stopper et de profiter du spectacle.

Pour la petite histoire, certaines scènes de Star Wars ont été tourné dans ces dunes !

Une nuit à Stovepipe Wells

Par chance, nous sommes dans la bonne saison pour la visite : la chaleur est plus que supportable (en été elle dépasse les 45° la journée) et les campings sont ouverts (la plupart étant fermé l’été). Nous passons donc la nuit dans le campground de Stovepipe pour la modique somme de 12$.

Se balader sur le ponton Salt Creek

Premier arrêt de la journée : Salt Creek Trail, une promenade d’une centaine de mètres le long d’un court d’eau salée. La balade se fait sur un petit ponton surélevé de quelques centimètres du sol pour éviter d’abîmer la faune et la flore. Ici, vous pourrez observer le seul poisson qui parvient à vivre ici : le Death Valley pupfish, mesurant à peine 2-3 cm de long, il vit dans ces eaux (six fois plus salées que celle de l’océan) depuis plus de 5000 ans.

S’instruire à Harmony Borax Works et au Borax Museum

Puis un petit arrêt à Harmony Borax Works et au Borax Museum pour contempler les restes d’une exploitation de Borax datant de 1883 ainsi que les vestiges du passage des pionniers et des mineurs dans la vallée (locomotives, charrettes, machines de l’époque, etc…). Tous deux sont en libres accès.

Le borax ou borate hydraté de sodium est un minerai permettant de faciliter la fusion de divers métaux, mais est aussi connu pour ses propriétés désinfectantes.

Red Cathedrale de la Vallée de la MortTraverser Golden Canyon et rejoindre Red Cathedral

Nous partons ensuite faire une balade dans le « Canyon d’Or » : ce jardin de collines jaunâtres ressemble à s’y méprendre à une carrière en exploitation. En effet, on croirait voir de vrais « tas de sable », mais en réalité ils sont durs comme la pierre, ils sont les restes d’une activité tectonique important et d’une longue érosion. Puis à quelques mètres plus loin, apparaît cette immensité rouge : nous y voilà, c’est la Red Cathedral !

Observer l’étrange Devil’s Golf Course

Après un petit pique-nique improvisé sur le parking du Golden Canyon, direction le Devil’s Golf Course. Ce site a été nommé ainsi à l’origine, à cause de ses sculptures tranchantes de sel dessinées par le vent et la pluie : « En effet dans ce milieu hostile, seul le diable pourrait jouer au golf ».

Mais malheureusement aujourd’hui, ce spot a perdu une grande partie de son intérêt à cause du tourisme. Aux abords du parking, les gens, peu respectueux de cet environnement, ont piétiné ces sculptures, les rendant totalement lisses sur plusieurs dizaines de mètres…

Passer au-dessous du niveau de la mer à Badwater Basin

Le lac de sel de Badwater
Un peu plus loin, on stop à Badwater Basin, le point le plus bas des États-Unis : il est à environ 86 m en dessous du niveau de la mer. Cette vaste étendue de sel s’est formée après l’assèchement du lac Manly, il y a quelques milliers d’années.

Artist's DrivePhotographier les collines d’Artist’s Palette

Pour notre dernière étape de la journée, nous empruntons l’étroite et sinueuse route de Artist’s Drive. Après quelques centaines de mètres, nous arrivons sur la « Palette de l’Artiste » : des collines peintent aux couleurs de l’arc-en-ciel au milieu du désert, un paysage qui semble presque irréel ! Cette étrange palette de couleurs s’est formée grâce à l’oxydation des métaux présents sur ces collines : le fer donne le rouge, le rose et le jaune, le mica donne le vert et le manganèse le violet.

À la découverte de la vie sauvage de Mesquite Flat Sand Dunes

Nous commençons cette deuxième journée avec un peu de culture ! En effet, pendant la saison d’hiver (de novembre à avril), les Rangers organisent régulièrement des activités gratuites pour les visiteurs et aujourd’hui c’est « Découverte de la vie sauvage dans les dunes ». Nous partons donc pour 45 minutes sur les traces des animaux qui se cachent ici. Après nous avoir expliqué comment chaque espèce vit dans ce désert aride, le Ranger nous accompagne sur le terrain afin de nous faire découvrir ces petits animaux ainsi que les empreintes des plus gros. Il y a beaucoup de vie dans ces dunes : lézards, kangourou-rats, coyotes, renards, etc…

Se sentir tout petit face à Zabriskie Point

Zabriskie Point
Après avoir inspecté les dunes, nous reprenons la route en direction de Death Valley Junction pour rejoindre Zabriskie Point. Vu du parking, rien d’extraordinaire, mais arrivé au bout du petit chemin qui nous y amène… on reste sans voix. Ce vaste paysage lunaire, rongé par les années, nous rappelle à quel point, ici nous sommes tout petit !

Malheureusement, une fois de plus, certaines personnes (voir photo) ne respectent pas ces lieux et sortent des sentiers battus pour avoir LA photo inédite au détriment des réglementations placardées un peu partout et surtout au détriment de cet environnement fragile !

Tester ses freins à Twenty Mule Team Canyon

Puis direction Twenty Mule Team Canyon, une petite route à sens unique non goudronnée soit disant « en bon état »… Certes, elle est propre mais ils ont oublié de préciser qu’elle comprend une petite descente abrupte avec un joli virage à angle droit au bout… un petit détail auquel on aurait aimé être préparé, ceci étant la balade était très sympa !

Vue sur la Vallée de la MortRester scotché à Dante’s View

Après une douce ascension de 21 km et une montée à 15% sur un kilomètre (interdite aux camping-cars), nous sommes enfin arrivés à Dante’s View. Ce magnifique panorama nous a coupé le souffle, non pas par son ascension mais par sa beauté ! À plus de 1600 m d’altitude, ce site offre une vue imprenable sur la Vallée de la Mort et son lac de sel (Badwater). Sans le savoir, nous terminions notre visite de Death Valley par le meilleur point de vue du parc !

Infos sur le parc

Plan Death Valley

  1. Prix de l’entrée : 20$ par véhicule valable une semaine. Et si vous comptez visiter plusieurs parcs nationaux, le Pass America The Beautiful est valable un an au prix de 80$ par véhicule.
  2. Meilleure période pour visiter le parc : entre octobre et mai pour éviter les fortes températures.
  3. Faites le plein d’essence avant d’aller à Death Valley car les stations essence dans le parc sont très chères !
  4. Pour profiter du camping, beaucoup conseillent de réserver. Personnellement, nous n’avons pas eu de soucis à ce niveau-là, il y avait de la place mais ça se remplit très vite. Si vous ne voulez pas courir pour avoir une place, pensez à réserver !

Pour plus de renseignements sur le parc

Death Valley en quelques chiffres

  1. Altitude comprise entre -86 m et 3368 m (niveau le plus bas des États-Unis)
  2. En 1994 : Death Valley est déclaré parc national
  3. Superficie : 13 628 km2 (170 km de long sur 25 à 30 de large)
  4. 56,7°C à l’ombre : la température la plus haute enregistrée (10 juillet 1913)

Pour conclure sur notre visite de Death Valley

Ce deuxième parc est tout aussi bluffant que le premier (Yosemite), totalement différent mais tout aussi scotchant ! Entre dunes de sable, lac de sel et panorama monumental, Death Valley en met plein la vue : tous ses paysages lunaires paraissent presque irréels ! Bref, vous avez compris, nous avons adoré ce parc et nous le recommandons à tous ceux qui passent en Californie, c’est à voir !

4 réflexions au sujet de « Passer au-dessous du niveau de la mer à Death Valley »
  1. Le , Nicolas a dit :

    Super article, j’en garde un excellent souvenir. Pour la température, un 45 degré bien sec comme on peut le sentir à Death Valley c’est plus supportable qu’un 35 degré tropical selon moi.

    1. Le , Ninon & Keuvin | Backpackadeux 1 a dit :

      Merci 😉 Pour la température, je ne sais pas ce que donne un 45°C à Death Valley mais je confirme qu’un 35°C tropical est parfois dur à supporter.

  2. Le , ajustement de baton de golf a dit :

    J’adore ton article. Il m’ouvre encore les yeux sur les mystères cachés de ce parc mythique des USA. Death Valley, un immense parc naturel hostile à toute vie. C’est difficile de croire qu’il détient un niveau aussi bas par rapport au niveau de la mer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.