Visiter les temples d’Angkor à vélo | Une solution simple et pas chère

Visite des temples d'Angkor

On ne peut pas aller au Cambodge sans visiter les temples d’Angkor ! D’ailleurs, qui ne connaît pas ces fameux temples ? En dehors du fait qu’ils aient servi de décor dans de nombreux films (comme Tombe Raider). Ce sont aussi, et surtout, les vestiges d’un passé chargé d’histoire.

En effet, connu principalement, pour avoir été l’une des capitales de l’Empire Khmer du IXe au XVe siècle, très peu savent que les lieux étaient déjà occupés depuis près de 1800 ans avant notre ère. Et le mieux, pour retracer le passé de ces fameux temples, c’est de se renseigner avant la visite.

Les musées à ne pas manquer

Voici deux musées à voir absolument avant votre visite pour comprendre l’histoire de la capitale Khmer.

L’Angkor National Museum de Siem Reap

Ce musée se trouve sur la route en direction des temples, à seulement quelques minutes à vélo du centre ville. Un grand nombre de statuts retrouvées sur le site y sont exposés, et grâce à l’audio-guide, vous comprendrez mieux l’histoire des temples. Comptez 12$ l’entrée et 5$ l’audio-guide par personne. À savoir : Nous avons eu 2$ de réduction sur l’entrée, grâce à notre agence de location de vélo (Green Cycle Inn sur le rond point principal Neakpoan Circle). Et nous avons pris qu’un audio-guide pour deux, ce qui nous a fait économiser 5$ (prévoir des écouteurs). Si vous souhaitez en savoir plus, c’est par ici.

Le National Museum de Phnom Penh

Dans ce musée, quelque peu poussiéreux, vous en apprendrez un peu plus sur les religions fondatrices d’Angkor. Une bonne approche pour comprendre l’histoire de ces édifices et les raisons de leur construction. Ce musée est moins impressionnant (et sûrement plus vieux) que celui de Siem Reap, mais tout aussi intéressant. Pour la visite, comptez 6$ l’entrée et 5$ l’audio-guide par personne. Si vous souhaitez en savoir plus, c’est par ici.

Comment visiter les temples d’Angkor ?

Pique Nique aux temples d'Angkor
Pour aller visiter les temples d’Angkor, le plus simple est de loger sur Siem Reap. Et ensuite, emprunter l’un des nombreux moyens pour se rendre aux ruines, en voici la liste :

  1. Les agences touristiques, mais je ne vous le recommande pas, à moins de vouloir payer pour passer la journée à se bousculer dans les temples.
  2. Le tuktuk, pour ça pas besoin de chercher, ils viennent à vous ! En effet, vous aurez mille et une demande pour votre visite des temples. Comptez entre 10 et 20$, selon le circuit (petit ou grand tour).
  3. Les scooters étant interdits depuis quelques années sur le site, vous ne pourrez pas (en théorie) louer un scooter à Siem Reap. Mais bon, ça ne nous a pas empêché d’en voir une fois arrivé sur le site.
  4. Et le vélo, qui est la solution la moins onéreuse (2$ que l’on a négocié à 1$ par vélo sur 3 jours). On a vu aussi des vélos électriques, mais ne connaissant ni l’autonomie, ni la quantité de bornes de recharge et au vu du prix (10$), nous avons préférez nous faire les jambes. Et je vous avoue que, même Ninon qui n’est pas une très grande sportive, a fait les deux jours sans une seule crampe !

Les choses à prévoir pour visiter les temples à vélo

Le bidon d'eau fixé sur le vélo
Voici une petite liste des choses à ne pas oublier lors de votre visite d’Angkor :

  1. Préférez un vélo avec porte bagage, voir même avec un panier devant, ce sera plus pratique pour vous. Une bicyclette suffit amplement, pas besoin de VTT, les routes sont en très bon état.
  2. Prévoyez des vêtements longs (pantalon sous le genou et t-shirt qui couvre les épaules) pour visiter les ruines. Car il ne faut pas oublier que ce sont aussi des lieux sacrés, une tenue correcte est donc exigée. D’ailleurs, depuis peu, vous serez recalés si vous n’êtes pas habillé correctement.
  3. Je vous conseille aussi de prendre une paire de chaussures de marche pour aller explorer et une paire de tongs pour les chaleurs de l’après-midi.
  4. Prenez une lampe frontale (par personne) pour éclairer la route le matin.
  5. Un chapeau,
  6. De l’anti-moustique,
  7. Un bidon d’eau fixé sur le porte bagage,
  8. Et pour gagner du temps (et de l’argent), un pique-nique pour manger sur le pouce entre deux temples.

Les circuits classiques pour visiter les temples d’Angkor

Le détails des circuits de visite de Angkor
Deux circuits classiques sont proposés par les tuktuks et les agences (voir sur la carte ci-dessus). Le petit circuit fait 17 kilomètres et passe par les temples les plus célèbres : Angkor Wat (le fameux levé de soleil à ne pas manquer), Angkor Thom (la cité royale), le Bayon (le temple orné de centaine de visage) et Ta Prohm (le célèbre temple de Lara Croft).

Le grand circuit, quant à lui, fait 25 kilomètres et passe par Angkor Wat, Angkor Thom, Preah Khan et plusieurs petits temples moins connus. Comptez, aussi 16 kilomètres aller-retour pour venir de Siem Reap à Angkor.

En ce qui nous concerne, nous n’avons pas vraiment suivi les circuits, on a plutôt fait ça à notre sauce et on a bien fait ! Si vous voulez en savoir plus, on vous raconte tout plus bas.

Comment se procurer les billets ?

Depuis février 2017, la billetterie a changé de place. Désormais, elle se trouve au croisement entre la Street 60 et l’Apsara Road (voir sur la carte précédente). Vous pouvez acheter vos billets la veille, entre 17h et 17h30, si vous souhaitez partir plus tôt le matin. Au guichet, vous pouvez désormais payer soit en espèce soit par carte bancaire. Pour une journée, comptez 37$, pour 3 jours 62$ (valable 7 jours) et pour 7 jours 72$ (valable un mois).

Nous nous sommes présentés au guichet à 5h30, et il n’y avait qu’une ou deux personnes devant nous.

Commençons la visite

Notre parcours durant la visite de Angkor
Nous sommes fin prêts : les vélos sont loués, les pique-niques sont achetés et les itinéraires faits. Nous partons donc à la découverte des fameux temples d’Angkor !

Premier jour de visite

Le réveil sonne, il est 4h30. On saute sur nos vélos à 5h et on arrive à la billetterie vers 5h30. Il n’y a personne… Seulement trois ou quatre personnes réparties sur quatre guichets, autant dire que ce n’est pas la foule et tant mieux pour nous ! Ensuite, on part en direction des temples. Contrairement à beaucoup d’autres, nous n’allons pas faire le grand ou le petit circuit mais un peu des deux.

On fait un mix des deux circuits ! On a fait un peu plus de route que la moyenne, mais ça valait le coup !

On part direct au Nord du site, vers Preah Khan, mais sans passer par Angkor Thom (on va pas se spolier). Un petit arrêt Sras Srang pour admirer le lever de soleil et boire un petit peu et c’est reparti. On passe devant Ta Prohm, Ta Keo et on empreinte un petit chemin qui mène directement à l’arrière de Preah Khan. On est seul et ça pendant la moitié de la visite.

Les gens arrivent du côté ouest et nous du côté est. Ensuite, on continue la grande boucle dans le bon sens car à cette heure là les groupes qui font ce circuit sont toujours dans Angkor Thom. On est donc tranquille et quasiment seul durant toutes les visites.

On prend notre temps, et visitons chacun des temples que nous croisons, y compris ceux qui sont un peu plus éloignés. Vers 11h30, on arrive vers Sras Srang. On s’installe pour pique-niquer afin continuer les visites pendant midi. Ensuite direction, Banteay Kdei. Pareil, on est quasiment seul dans le temple, c’est un véritable plaisir de visiter ces lieux sacrés sans suivre un groupe de touristes.

Une petite déception en visitant Ta Prohm… Ce ne sera pas le temple qu’on retiendra !

Visite de Banteay Kdei
Par contre, arrivé à Ta Phrom, c’est plus la même chose… On arrive par la sortie. C’est la cohue, on ne compte plus le nombre de tuktuks qui attendent que leurs clients finissent la visite. Avant même de rentrer, on est déjà fatigué. Et arrivé à l’intérieur, on n’en parle même pas… Après pour ce qui est du temple, je vous avoue que l’on a été un peu déçu de voir que le chemin était totalement balisé. Impossible de s’éloigner de la foule, tous les arbres sont entourés de barrières, etc…

Attention, je ne dis pas que ce n’est pas bien, au contraire ! Je trouve ça très bien qu’ils essayent de protéger ces vestiges de l’influence néfaste du tourisme. Je dis juste que le site perd un peu de son authenticité avec tout cet attirail. Et que ce temple, qui était l’un des plus beaux de Angkor, n’a pas forcément était notre préféré. Après ça, direction Ta Keo, avant de repartir dans l’autre sens pour redescendre tranquillement vers Angkor Wat.

On veut à tout prix garder le suspense, on garde Angkor Thom pour demain ! On ne rentrera pas dans l’enceinte !

La vue du jardin de Angkor Wat
Sur la route, on visite tous les petits temples, il y en a, d’ailleurs de très jolis. Et ils ont encore plus de charme quand il n’y a pas de hordes de touristes. On arrive à Angkor Wat par l’est, il n’y a pas grand monde, c’est plaisant. Mais, une fois que l’on entre un peu plus dans le temple ça commence à être la pagaille. Il y a du monde partout.

Les gens se marchent (et nous marchent) dessus, faire une simple photo devient impossible, ça se bouscule de tous les côtés, etc… Vous l’aurez compris, ça nous a beaucoup refroidi. Et c’est sans parler de l’interminable queue pour monter au sommet… Bref, on a vite fait le tour et on est ressorti un peu blasé ! C’est certain, Angkor Wat ne sera pas dans notre top 5 !

Le soleil commence à se coucher, on profite des derniers instants sur place pour se donner un avant goût d’Angkor Thom. C’est donc avec les derniers rayons de soleil sur ces ruines, que l’on termine cette journée. Puis on reprend nos vélos en direction de Siem Reap, où une bonne nuit nous attend !

Deuxième jour de visite

Nous sommes seuls au Baphon
Ce matin, le réveil est un peu plus dur… On part à 6h. Là, pas besoin de se lever aussi tôt que la veille, on a déjà les tickets. On prend la même route que la veille, sauf que là, on rentre dans Angkor Thom par l’est, par la Victory Gate. On arrive en direct sur le Baphon. Les gardiens nous autorisent à rentrer cinq minutes avant l’heure. Il est donc 7h25 et nous foulons le premier temple, assez rentable cette histoire. On est totalement seul, on monte directement au sommet du temple et on est toujours seul, c’est un véritable bonheur. Après avoir bien profité de la vue et du site, direct le Bayon.

Là, c’est moins marrant, forcément, il y a plus de monde. C’est la cohue, comme à Angkor Wat, les gens se marchent dessus. Ceci étant, ce temple est vraiment particulier… Il est très différent de ses voisins, les centaines de visages qui ornent les murs sont tout simplement magnifiques ! Cependant, on ne s’éternise pas non plus, car la visite devient vite insupportable avec toute cette foule.

Après une première journée un peu chargée, la deuxième sera sûrement moins productive !

Après ça, on continu le tour d’Angkor Thom tranquillement. Le palais royal, les terrasses et les petits temples alentours, on visite tous les monuments de la cité un par un. Puis, on redescend tranquillement vers la porte sud. Puis direction Phnom Bakheng. D’en haut la vue est sympa, le temple en lui-même n’a rien d’exceptionnel, je crois que le principal attrait touristique, ce sont les éléphants… Mais bon, nous ne sommes pas fan de ce genre d’activités ! Les éléphants ne sont pas des attractions touristiques, leur place est dans la jungle en liberté, pas prisonnier d’un guide… Bref je m’égare !

Après la balade et un petit repas, on est d’accord, il faut rentrer. La journée d’hier nous a bien achevé !

Troisième jour de visite

Lever de soleil sur Angkor Wat
Le troisième jour, on joue la carte de la fainéantise : on prend un tuktuk, mais pour la bonne cause. On finit notre séjour en beauté, on va assister au lever de soleil sur Angkor Thom et ensuite, on part visiter l’un des temples éloignés : Banteay Srei, tout ça pour 28$ à deux. Enfin, ça c’est ce que l’on aurait souhaité ! Mais c’est sans compter l’overdose de temple que l’on est en train de faire et surtout notre bus qui part tôt et que l’on a peur de louper. On se contentera seulement d’un lever de soleil, mais c’est déjà très bien ainsi ! On a finit notre séjour à Angkor par le meilleur !

Pour être plus à l’aise et ne pas faire une overdose, comme nous, prévoyez une journée de battement entre les visites pour s’aérer !

Nos temples préférés

  1. Preah Khan : je pense parce que ça été le premier que l’on a visité et en plus, nous étions quasiment seul.
  2. Ta Som : un mélange entre le Bayon et Ta Prohm, mais en version miniature. Par contre, pour voir l’arbre, il faut aller jusqu’au bout du temple.
  3. Le Baphon : là aussi, le fait d’être seul dans un si grand temple aide à apprécier la visite. Mais de pouvoir monter au sommet et admirez la vue, c’est vraiment sympa !
  4. Le Bayon : et oui, malgré que l’on se marche littéralement dessus, le temple reste vraiment magnifique, y a rien à dire !

Pour les potentiels lecteurs qui ont déjà fait les temples d’Angkor : Avez-vous eu aussi beaucoup de monde à Angkor Wat, Bayon et Ta Prohm, ou n’avions-nous pas eu de chance ?

2 réflexions au sujet de « Visiter les temples d’Angkor à vélo »
  1. Le , THIERRY a dit :

    Très inspirant pour un futur voyage, je me mets votre page de côté avant de la dévorer.
    Merci pour vos infos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge